Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  1 / 13 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 1 / 13 Next Page
Page Background

Par Raphaël

CHARLIER

(cf. portrait),

Partner, PSF Leader et Adil

SEBBAR

,

directeur Audit, Deloitte Luxembourg

A

vec près de 290

entreprises et près

de 16.000 emplois

au 31 décembre 2017, le

marché des Professionnels

du Secteur Financier (PSF)

reste un secteur robuste

dans un environnement en

mutation.

La catégorie des PSF spécia-

lisés qui regroupe princi-

palement les domi-

ciliataires

de

sociétés et les

agents teneurs

de registre actifs

dans

l’industrie

des fonds représen-

tait 38% des acteurs à

la fin de l’année 2017.

Les entreprises d’investis-

sement,

essentiellement

constituées de conseillers en

investissement, courtiers en ins-

truments financiers et gérants de for-

tune, représentaient quant à elles environ 35%

des acteurs tandis que la catégorie des PSF de

support, agissant en tant que prestataires IT et

administrations centrales, en représentait 27%.

Tendances et sujets d’actualité

L’actualité réglementaire touchant les PSF a

été généreuse en 2017 et 2018 : avec l’entrée en

vigueur de MiFID II en janvier 2018 et de la

réglementation européenne en matière de pro-

tection des données «GDPR» fin mai

2018, les acteurs du secteur ont dû

et continuent à se familiariser, se

conformer et s’adapter aux nom-

breux

changements,

sans

oublier les changements en

matière de sous-traitance infor-

matique suite aux nouvelles

circulaires émises par la CSSF

et la refonte de l’article 41 de

la loi sur le secteur financier

refondant les limites du secret

professionnel.

Entreprises d’investissement

Le monde de la gestion de

fortune ne cesse d’é-

voluer, son mode

de relation avec

la clientèle et les

priorités chan-

gent aussi. Les

gérants se trouvent

contraints de propo-

ser des solutions nou-

velles en matière de

gestion d’actifs comme

l’immobilier, le

Private

Equity

et toutes activités périphériques relevant

du domaine des

Family Offices

.

D’une certaine façon, la digitalisation va per-

mettre de démocratiser les services apportés

par les

Family Offices

. D’un point de vue opé-

rationnel, les gérants de fortune devront s’in-

terroger sur les conséquences liées aux évolu-

tions

technologiques

(digitalisation,

Blockchain

, immédiateté de l’information et de

la réaction, etc.).

Sur le plan réglementaire, les entreprises d’in-

vestissement de petite ou moyenne taille font

face aux difficultés liées notamment au poids

d’une réglementation toujours plus exigeante

mais nécessaire à la protection des consomma-

teurs et à la réputation de la place financière,

comparable à celle applicable aux grandes

banques.

L’utilisation de nouvelles technologies et les

nouvelles réglementations obligeront ces

acteurs à atteindre un seuil minimum d’actifs

sous gestion plus important que par le passé

pour pouvoir en absorber les coûts et mainte-

nir leur compétitivité au niveau national et leur

attractivité au niveau international.

Suite en page 3

PRIX DU NUMÉRO : EUR 4,50

9HRLFQB*idgaab+[B\C

DECEMBRE 2018

NUMERO 11/329 ISSN1561-8366

Sommaire

t

Economie

Pouvoir d’achat à travers l’Europe : quelques

balises

(Philippe

LEDENT

, ING)

p.5

Et si lamondialisation amplifiait le populisme ?

(Bruno

COLMANT,

DegroofPetercam,LSF)

p.9

t

Consultance / RSE

Some thoughts on active management in securiti-

sations and the way securitisation vehicles are

financed

(Adrian

SEDLO

,SedloLawFirm)

p.14

L’humain au cœur de l’innovation technologique

(Laurent

MAROCHINI

, SGSS)

p.15

t

Fonds / Bourse

La croissance économiquemondiale décélère

(Guy

WAGNER

, BLI)

p.27

Engouement accru pour l’industrie des ETFs

(Rapport EY)

p.31

t

Emploi / RH

Faute pénale et procédure de licenciement

(Guy

CASTEGNARO,

John

TED

, Castegnaro)

p.37

Nouveau cataloguede laHouse of Training

p.38

t

ICT / Télécom

Les experts décryptent l’anatomie de l’intelligence

artificielle

(12

ème

Gala ITOne)

p.41

OPINION : La fin de la vie privée

(Jean-François

JACQUET

, KBL)

p.43

Sommaire détaillé en page 3

www.valuepartners.lu www.agefi.lu

41, Zone Industrielle, L-8287 Kehlen - Tel: +352 305757 1 - Fax: +352 24611564 - Email:

agefi@agefi.lu

C

’est en décembre 1988

que le premier men-

suel d’Agefi

Luxembourg a paru.

En décembre 1988, S.A.R.

le

Grand-Duc

Jean

régnait, Jacques Santer

était le Premier ministre et

Lydie Polfer était déjà maire

de Luxembourg. SES lançait

son premier satellite Astra

1A. En 1988, le PIB luxem-

bourgeois atteignait 9,75 mil-

liards $ (aujourd’hui 62

milliards $) et sa crois-

sance était 8,46%.

La place financière

était en plein déve-

loppement et il fal-

lait un journal écono-

mique et financier :

L’Echo de la Bourse

à

Bruxelles créa donc

Agefi Luxembourg, men-

suel de format berlinois, vendu

dans tous les kiosques de Luxembourg et

par abonnements, pour revendre aussitôt le

capital à des institutions luxembourgeoises.

Agefi Luxembourg créa aussi la première

news-

letter

quotidienne du Luxembourg, appelée

toujours le Fax puisque le seul mode d’envoi

électronique était le fax. En 1996, à l’instar toute

la presse dans le monde, un site Internet fut

créé qui, aujourd’hui, constitue la base de

données économiques et financières la plus

ancienne de Luxembourg.

La plupart des articles d’Agefi

Luxembourg sont écrits par des

spécialistes et experts de l’écono-

mie et de la finance, sans oublier

les diplomates accrédités à

Luxembourg qui nous donnent

leur vision de l’économie de leur

pays et des relations avec le Grand-

Duché et l’Union européenne.

Nous tenons donc à témoigner toute

notre reconnaissance pour leur contri-

bution précieuse à la qualité de notre

journal. Nous remercions aussi tous

nos lecteurs et abonnés

ainsi que nos annonceurs.

Et une mention toute par-

ticulière

au

groupe

Editpress qui imprime

Agefi Luxembourg depuis

le tout premier jour.

Enfin, tous nos remerciements

à nos collaborateurs qui, chaque

jour et chaque mois, offrent un conte-

nu de qualité qui a permis àAgefi Luxembourg

de s’inscrire durablement dans le paysage éco-

nomique et financier du Grand-Duché. Et à

Charles Mandica qui avec la rubrique «Le

Dîner de Charles» depuis quatre ans a dyna-

misé nos interviews.

Soyez assuré qu’Agefi Luxembourg continuera

à vous offrir un contenu riche, profond, de qua-

lité et inédit.

Joyeux Noël et bonne année,

Adelin REMY,

Éditeur

Agefi Luxembourg a 30 ans

PRIVATE LIFE

INSURANCE

Handbookcoordinatedby

MarcoCaldana,MarcGouden&MattMoran

Incooperationwith

2

ND

EDITION

MADE INLUXEMBOURG

PRIVATE LIFE INSURANCE

MADE IN LUXEMBOURG

2

ND

EDITION

A groundbreaking handbook for PLI professionals. Book your copy. farad.lu

Professionnels du Secteur Financier (PSF) :

Perspective d’avenir d’un secteur en mutation

Lire articles en pages 29 et 32

Private Equity

− de vous à moi

La rubrique mensuelle

Par Olivier Coekelbergs &Marie-LaureMounguia,

EYLuxembourg

du Private Equity

Lire en page 23

Le livre «

La compilation

», disponible en librairie et sur le

site

www.agefi.lu

Lire en page 22

Le Baromètre Mensuel PwC

(Indicateur de Confiance Economique)

en collaboration avec AGEFI Luxembourg

+25-11

-8

www.pwc.lu

REGULATORY

COMPLIANCE

SENTINEL

www.deloitte.lu

Détailenpage

XX

Détail en page 11

(Lire la suite en page 4)

Un ralentissement qui se confirme en zone euro