AGEFI Luxembourg - février 2024

AGEFI Luxembourg 2 Février 2024 Economie / Banques Suite pageUne L’année 2024marquera alors l’heure de vérité:lesbanquescentralesseront-elles parvenues à maîtriser l’inflation sans provoquer l’atterrissage brutal de l’éco- nomie ? Nous ne le saurons qu’après coup, compte tenu des 18 à 24 mois de décalageentrelesmesuresdepolitiquemo- nétaireetleurimpactsurl’économieréelle. Le scénario d’atterrissage en douceur semble cependant de plus en plus probable aux États- Unis, bien que la crois- sance devrait y être deux foismoinsélevéequ’en2023. Dans la zone euro, en re- vanche, l’économie pourrait déjàavoirbasculédansuneré- cession(bienquepeuprofonde) et ne devrait enregistrer en 2024, dans le meilleur des cas, qu’une très faible croissance. Lesincertitudesmacroéconomiquescontinuerontde se renforcer en raison des tensions géopolitiques et par le fait qu’il s’agirade l’annéeélectorale laplus im- portante de l’histoire. En plus de l’élection présiden- tielle américaine très clivante ennovembre, 39 autres pays organiseront des scrutins. En d’autres termes, prèsde41%delapopulationmondialeserendraaux urnes dans les douze prochains mois. Entre conti- nuité et rupture, l’incertitude sur les politiques que mèneront ces nouveaux dirigeants est grande. Autant d’éléments qui laissent présager un contexte difficile pour les actifs les plus risqués. Identifier les entreprises de qualité Laperformancedesmarchésactionsdevraitêtreplus impactéeparl’évolutiondesbénéficesqueparlesan- ticipations monétaires. Cependant, face au ralentis- sement de la croissance, les entreprises pourraient avoir plus demal à répondre aux attentes en termes derésultats.Danscetteoptique,nouspensonsqueles sociétés ayant une exposition économique auxÉtats-Unis, qui bénéficient de condi- tions macroéconomiques plus solides, seront les mieux placées. Sans oublier que les sociétés américaines offrent une exposition à certains thèmes structurelstelsquel’intelligencearti- ficielle, la digitalisation et le cloud, lesquelsdevraientcontinueràdyna- miser les marchés. Une approche asymétrique, consistant à équilibrer une exposition aux segments les plus agressifs du marché (tels que les technologies de l’infor- mation) et des positions plus défensives (comme les ser- vices d’utilité publique et la consommationdebase)de- vrait se justifier. Dans l’ensemble, nous pri- vilégionsuneapproche bot- tom-up visantàidentifierlesentreprisesdequalitéaux bénéfices relativement stables (à l’inverse d’une ap- proche top-down qui privilégie les cycles macroéco- nomiques et l’analyse par industrie ou secteur). Sur les marchés obligataires, nous avons passé les douze derniers mois à accroître progressivement la duration et le potentiel de génération de rendement. Cette approche s’est avérée payante lors du rapide réajustement des prix de décembre. Aujourd’hui, alors que les attentes sur lemoment et l’ampleur des baissesdetauxfluctuentaugrédelacommunication des banques centrales et des données macroécono- miques, l’heure est venue de gérer activement la du- ration et de saisir les opportunités pour capturer et verrouiller du rendement. C’est dans les titres de bonne qualité ( investment grade ) que nous voyons le plus de valeur, leurs bilans apparaissent suffisam- ment solides pour faire face à un ralentissementma- croéconomique et aux problèmes de refinancement. Le justemilieu Compte tenu du contexte macroéconomique, 2024 pourraitnepasêtresynonymedechance.Lesperfor- mances ne s’annoncent pas faciles et les investisse- mentsserontlerésultatd’actesjudicieuxdanslesquels la tendance serade resterdiversifiéet nepasprendre de positions démesurées sur un secteur, une idée ou une région enparticulier. Cette règle peut aussi s’ap- pliquer aux investisseurs, qui devront trouver la bonne dose de courage pour rester investis lors des épisodes de volatilité, sans pour autant prendre de risques inconsidérés. Les investisseurs qui parvien- dront à trouver le juste équilibre pourront mettre à profitl’année2024pourserapprocherdeleursobjec- tifs d’investissement à long terme. Lionel De BROUX, Chief Investment Officer JadeMarie BAJAI, Investment Strategist, Banque Internationale à Luxembourg (BIL) * Pour lire nos ‘Perspectives 2024’ dans leur intégralité, rendez-vous sur www.bilinvestmentinsights.com. Perspectives d’investissement 2024 : L’heure de vérité pour l’économie mondiale SOMMAIRE t Economie / Banques L’heure de vérité pour l’économie mondiale (Lionel De BROUX, Jade Marie BAJAI, Banque Internationale à Luxembourg - BIL) p. 1 et 2 De surprises en surprises (David SEBAN-JEANTET, SGPB) p. 1 et 3 Si une hirondelle pouvait faire le printemps… (Philippe LEDENT, ING) p. 4 Anti-MoneyLaunderingandSecuritization:Thereis a way to ensure compliance (Papa Saliou DIOP, ChristineFRENTZ,SheroffShafiSHAIKH,EY) p.4 La croissance économique mondiale sera placée sous le signe de la modération (Michael BLÜMKE, Ethenea) p. 5 Trump, the collapse of theAnglo-Americanmodel and the Protestant affair (Bruno COLMANT, Royal Academy of Belgium) p. 6 « La situation du secteur financier est stable » (Claude MARX, CSSF) p. 6 La bonne stratégie 2024 (Wolf von ROTBERG, Bank J Safra Sarasin) p. 7 9mesuresdestinéesàlarelancedusecteurimmobilier (ZofiaWHITE,Allen&Overy) p. 8 LesversementsdedividendesenEuroperepartiront à lahausse en2024 (AllianzGlobal Investors) p. 8 Rouages grippés dans l’industrie (STATEC) p. 9 Navigating theComplexLandscape ofWithholding Tax Relief Procedures (Sidonie BRAUD, Julie CHAIDRON, Nenad ILIC, PwC) p. 10 Troubles bancaires, un canari dans la mine ? (Clément INBONA, LFDE) p. 10 Kazakhstanin2024(Kassym-JomartTOKAYEV) p.11 Banks as taxpayers and as auxiliaries to tax authori- ties in thedigital era (EBFTax conference 2024) p. 11 t Fonds d’investissement Laconsommationdomestiqueaméricaine,principale sourcede croissance (GuyWAGNER, BLI) p. 12 Big gets bigger: How consolidation is reshaping Private Equity? (Laurent CAPOLAGHI, SoniaMICHEL, EY) p. 12 PrivateMarkets : facilitating access and removing distribution barriers (Lisa Lynn KÖNIG, Clearstream) p. 13 Vers un cadre réglementaire pour les agences de notation ESG (Reuters) p. 13 Democratisation and sustainability: broadening horizons for Luxembourg’s fund industry (Silke BERNARD, Linklaters) p. 14 Actions de petites etmoyennes capitalisations, vers un retour à la normale ? (ODDOBHFAM) p. 14 Modernized investment tax credit system: what impact in Luxembourg? (Nicolas DEVERGNE, Adam KUNDRAT, Deloitte) p. 15 Conjuguer croissance économique, performances financières et climat est possible ! (Vincent JUVYNS, J.P. Morgan AM) p. 16 Key trends that will determine the future of deposi- tariesinLuxembourg(NormanFINSTER,EY) p.16 EnhancingClient Satisfaction throughdigitalization: The vital mandate for wealth management institu- tions(VanessaMÜLLER,DavidLAHIANI,EY) p.17 Sustainable investing: monitor your portfolio and align it with ESG commitments (Julien RENKIN, Sopiad, Valériande JAMBLINNE,Arendt) p. 18 Theworld’s largest pension fund versus its Luxem- bourg competitor: whowon in 2023 (IvayloMARKOV, Thales Capital) p. 18 Evolution and challenges of the fund registration practice: Raising capital with comfort (Pierre-Yves JAHAN, Carne Group) p. 19 Naviguer dans l’incertitude des marchés (Johanna KYRKLUND, Schroders) p. 19 Ne jamais parier contre les États-Unis (Christopher DEMBIK, Pictet AM) p. 20 Infrastructures : Deux thèmes porteurs pour 2024 (M.EBERT,D.GIBOUDEAU,QuaeroCapital) p.20 L’Investment Grade regorge d’opportunités pour faire travailler ses liquidités (Emmanuel PETIT, Rothschild &CoAM) p. 20 An EU label for green loans in the pipeline soon? (Vincenzo BRUNO, PwC) p. 21 Fund Value Regulations: The business critical proposition for Asset Managers (Hugues GILLIBERT, Fitz Partners Ltd) p. 21 Challenges for ELTIF Secondary Markets under ELTIF 2.0 (Dr. Sebastiaan Niels HOOGHIEMSTRA, Marc MEYERS, Loyens & Loeff) p. 22 TheunchartedwatersofAMLonassets-Leveraging market practices and technology amid regulatory complexity (M. HECKEL, J. BESSMERTNYKH, E. ROSE, G. de LEÃOGALÁN, Deloitte) p. 23 Fostering Confidence: The Allure of Assurance in SFDR’s Regulatory Evolution (K. PANJANADEN,G.MARCASSOLI, PwC) p. 24 Retail Investor Package: A new compliance per- spective for the financial institutions (Nessym Jules TIR, Wolff & Partners SCS) p. 24 Modern finance: from a university blackboard to Donald Trump (Prof. Dr. Bruno COLMANT, Royal Academy of Belgium) p. 25 Sluggish exit and fundraising environment: How to fill-in the liquidity gap? (Jerôme MULLMAIER, MathildeSCHEIRLINCK,Loyens&Loeff) p.25 Les dangers de la gestion passive (Jean KELLER, Quaero Capital) p. 26 Bonne année du dragon ! (Vincent JUVYNS, J.P. Morgan AM) p. 26 Thereversehybridrules:navigatingthepracticalim- plicationsoftheExemptionforCollectiveInvestment Funds(VincentREMY,FrançoisMANSET,EY) p.27 Vers une remise à zéro de l’économie ? (Fidelity International) p. 27 OnlyoneinfiveManCospubliclydiscloseaprincipal adverse impact statement (MichaelHORVATH, OlivierCARRÉ, PwC) p. 28 Climatestresstestandscenarioanalysis-Actionplan for central banks (SquareManagement) p. 28 Impact of EuropeanSFDRonglobal fundmanagers (CatherineMARTOUGIN,BakerMcKenzie) p.29 2023,uneannéeàoublierpourlemarchédesbureaux à Luxembourg (JLL) p.29 SustainableBankingPracticesintheEU:Shapingthe FutureofFinance(G.BACELAR,Wavestone) p.30 Sustainable infrastructure: aparadigmshift towards greener investments (VanessaMÜLLER, ZeeshanAHMED, EY) p. 31 Les prix de l’immobilier au Luxembourg sur le point de se redresser (Quintet Private Bank) p. 31 t Droit / Emploi Navigating the challenges andopportunities of sim- plified right to work for third country nationals in Luxembourg (C. CHARLTON, Greenfield) p. 32 Classement main-d’œuvre 2023 : Le Luxembourg progressede sixplaces (ManpowerGroup) p. 32 Quelles sont les tendances récentes du marché de l’emploi ? (ChambredesDéputés,ADEM) p. 32 Confidentiality duty: To disclose, or not to dis- close, that is the question (Mélody BRUNOT, Aziza GILIJOVA, DLA Piper) p. 33 La Chambre des Salariés fête ses 100 ans p. 33 Procedural tactics in Luxembourg corporate and financial disputes: initiating proceedings (Olivier MARQUAIS, Anis BENDIMRED, Loyens & Loeff) p. 34 Conférence IA:Aspects juridiques et enjeuxpour les entreprises (Chambre de Commerce) p.34 Les travailleurs luxembourgeois plus intéressés par l’équilibre travail/vie privée que par l’ascension sociale (Workmonitor de Randstad) p. 35 Ecofin Club souffle ses 10 bougies (Interview Didier ROELANDS) p. 35 Contentieux électoral, que dit le juge ? (Lucas LEFEBVRE, Castegnaro) p. 36 Family office : recrutez la perle rare (C.LAMBOLEY,LamboleyExecutiveSearch) p.37 « L’Etat de droit au Luxembourg fonctionne de manière efficace » (Didier Reynders à la Chambre) p. 37 No-showsetlegaspillagealimentaire:undoubledéfi pourl’événementiel(N.THINES,Mediation) p.37 Tax controversy series: Administrative Court of Appeal - judgment on interest-free loan (EmilienLEBAS,ValentinePLATEAU,KPMG) p.38 Permanent Establishment Status: Luxembourg court’srigorousexaminationofUSbranchoperations (FrançoisBRUSSIEUX, FBXLegal&Tax) p. 39 Quel avenir pour le leasing automobile au Grand- Duché ? (V.HENNEAUX,KBCAutolease) p. 39 «Comment agir face au changement climatique » (JeanTIROLE - FondationAlphonseWeicker) p. 39 t Informatique financière Lestendancestechnologiquesdanslafinanceen2024 (LaurentMAROCHINI, SGSS) p.42 Securing Tomorrow: Behavioral Biometrics & Cutting-EdgeTech(O.KAESMANN,LHoFT) p.42 DORA is coming next year. What else? (Guy SAMSON, Francois BARRET, HACA Partners) p. 43 Lescadresdirigeantsoptimistesquantàlacroissance de leur entreprise (Capgemini) p.44 Analyse des principaux moteurs du secteur de la technologie en 2024 (AXA IM) p. 44 Stratégie de l’UE en finance numérique : quelles perspectives de succès ? (Dorian RIGAUD, Romain SWERTVAEGER, EY) p.45 Développement d’un outil « métamodèle » d’IA au Luxembourg (ministère de l’Économie) p. 45 Une valse qui s’offre encore le temps : Radiographie des applications bancaires auLuxembourg (N. PRUDENCIO,A. BRUERE, SiaPartners) p. 46 Digital transformation as competitive advantage in theAlternative Investment Fund Industry (Thibault CHOLLET, Piotr ZATORSKI, Deloitte) p. 47 The EU digital services act comes into effect : first consequences and challenges (VincentWELLENS, Ottavio COVOLO, NautaDutilh) p. 48 t Nominations p. 40 et 41

RkJQdWJsaXNoZXIy Nzk5MDI=