AGEFI Luxembourg - novembre 2021

Par Brice BULTOT, Associate Partner, Audit, Insurance, EY Luxembourg L a stupéfaction d’une tor- nade touchant une ville du sud du Grand-Duché en 2019, une pandémie qui dif- fuse de multiples effets depuis 2020 et des inondations specta- culaires qui touchent le pays en 2021 sont autant de stress tests qui éprouvent la mission des as- sureurs. Jusqu’alors, la principale préoccupation qui s’imposait aux compagnies euro- péennes était de compo- ser avec un épisode interminable de taux d’intérêts englués au plus bas. Le moins que l’on puisse constater, c’est que les assureurs au Luxembourg et dans le reste du monde n’ont de cesse de re- calibrer leurs opérations et d’adapter leurs stra- tégies dans un environnement d’incertitudes sans précédent. La conjoncture ramène l’assurance à ses origines Les mécanismes de l’assurance sont nés avec l’expression par la commu- nauté d’un besoin de protection des individus, de leurs familles et des entreprises contre les catastrophes et les mauvaises surprises. De ma- nière peut être surprenante mais systématique, la traversée de la pan- démie de Covid-19 a justement rappelé la raison d’être de l’assurance et la perception qu’en avait la société. Les assureurs se sont révélés tantôt par la prise en charge de situations individuelles ou au contraire par l’exclu- sion de certaines garan- ties en invoquant la pandémie. L’opinion populaire était pour le moins divisée quant au rôle rempli par les assureurs dans un contexte de crise généralisée. Une diver- gence des constats qui s’est apaisée avec la mo- bilisation unanime du secteur à la suite des catastrophes naturelles qui ont touché l’Europe durant l’été 2021. Le climat d’incertitude am- biante a mené un grand nombre d’entre nous, assurés ou non, à nous interroger sur nos at- tentes vis-à-vis des assureurs. Les consommateurs contribuent à faire émerger une nouvelle philosophie de l’assurance Les évènements récents ont conduit les assurés, seuls ou bien conseillés, à faire l’inventaire des garanties dont ils bénéficient. Suite en page 5 PRIX DU NUMÉRO : EUR 4,50 Le Journal Financier de Luxembourg NUMERO 10/361 ISSN1561-8366 Sommaire t Economie / Banques p.2 à 15 t Le Dîner de Charles p.16 à 19 t Assurances p.20 à 24 t Fonds d’investissement p.25 à 38 t Emploi / Droit p.39 à 42 t Informatique financière p.43 à 47 Sommaire détaillé en page 2 Le JournalFinancierdeLuxembourg www.agefi.lu 41, Zone Industrielle, L-8287 Kehlen - Tel: +352 305757 1 - Fax: +352 24611564 - Email: agefi@agefi.lu L’assurance peut prendre tout son sens Par Roland GILLET, Professeur d’économie finan- cière à la Sorbonne (Université Paris 1) ainsi qu’à l’Université Libre de Bruxelles (Solvay) et expert reconnu au niveau international Avant et après la pandémie L a crise économique liée à la pandémie se résorbe pro- gressivement, même si tous les secteurs de l’économie ne sont pas encore libérés en raison notam- ment des incertitudes associées aux résultats des campagnes de vaccination et des vagues ou semi-vagues de variants du virus qui sévissent de manière non synchronisée dans le monde entier. Dans le même temps, on n’assiste pas à une synchronisation, surtout en Eu- rope, de l’activation des plans de relance avec le rebond de l’économie très fort et attendu des consommateurs qui ont épargné durant la crise et qui veulent combler à présent leur manque de consommation. Si les plans de relance publics et la hausse de la consommation avaient été pleine- ment synchrones, les effets sur l’inflation auraient été bien plus violents, ce qui n’est pas le cas grâce ou à cause de la lente et dé- licate sortie de pandémie. On commence seulement à revenir au niveau d’activité pré-pandémie, malgré tout l’argent dépensé, mal- gré tous les efforts mis en place et la mobilisation des leviers de pouvoir. Il faut se souvenir qu’avant la pan- démie, avec les niveaux d’activité que l’on va reconnaître sous peu, on n’était pas encore sauvé d’affaire. Il suffit de se souvenir no- tamment de la probléma- tique de l’emploi dans le secteur automobile en Allemagne, des craintes de stagnation de l’activité, des risques associés à des endettements publics croissants, et ce malgré une déjà longue cure de taux négatifs associée au Quantitative Easing (QE) de la BCE. La question essentielle étant déjà : comment re- lancer l’activité de façon endogène et durable ? Dès lors, tout ce qui a été consommé et - pour une part trop faible - investi pendant la pandémie et financé en masse par de nouveaux emprunts, heureusement à des taux très bas voire négatifs sur la plupart des échéances pour les pays aux fi- nances publiques les mieux gérées, nous permet- il de nous extraire d’une situation tout aussi problématique, que j’espère pourtant meilleure, qu’avant la pandémie ? Suite en page 3 Les marchés ne semblent pas anticiper une forte inflation durable NOVEMBRE 2021 (Édition spéciale) www.valuepartner s.lu Chronique de CharlesM ANDICA - Son invitée pour l’interview«Le Dîner de Charles» Paulette L ENERT , Ministre de la Santé, Ministre de la Protection des consommateurs, Ministre déléguée à la Sécurité sociale (Lire article en pages 16 à 19) Avec la contribution de : Nora Back , Présidente de l'OGBL, Pit Hentgen , Président de Lalux, Pr. Aline Muller , Directrice Générale du LISER 9HRLFQB*idgaab+[L\L © BSPK.lu, 4 ème saison (2021-2022) LES RENCONTRES STRATÉGIQUES DU MANAGER © BSPK.lu, 4 ème saison (2021-2022) LES RENCONTRES STRATÉGIQUES DU MANAGER VIP BUSINESS CONFERENCE «CEMONDEESTFOU, NEDEVENEZPAS DESC(E)ONNARDSMALGRÉVOUS! » 2/12 LUXEMBOURG INFOS ET RÉSERVATIONS EVENTS@BSPK.LU Pr. OLIVIER BAS Vice-PrésidentHAVAS,Auteur.Enseignant. S Lire article en page 11 Private Equity - Real Estate Trust - Trading Luxembourg, Belgium, Switzerland, Hong-Kong, Monaco, Dubaï REGULATORY COMPLIANCE SENTINEL www.deloitte.lu DétailenpageXX Détail en page 9 www. deloitte.lu ǁǁǁ͘& Z ĮŶĂŶĐĞĨŽƌƵŵ͘ĐŽŵͬĐŚĂƌŝƚLJĞǀĞŶŝŶŐ hZ Ϯϱ͘ϮϬϬ ǁĞƌĞ ĚŽŶĂƚĞĚ ƚŽ ĐŚĂƌŝƚŝĞƐ ƚŚĂŶŬƐ ƚŽ ƉĂƌƟĐŝƉĂƟŽŶ ŽĨ ϭϯϬн ƉĞŽƉůĞ High sentiment but risks lie ahead The Monthly PwC Barometer Economic Confidence indicator in collaboration with AGEFI Luxembourg www.pwc.lu Key Takeaways: - The PwC Business Barometer recorded a one-point increase during the past month, reaching 51 as of end-October. - Supply chain shortages and persistent inflationwill continue to push against economic growth in the Grand Duchy for the coming weeks. - Rising energy prices, coupled with a weak supply, continue to decelerate manufacturing growth in the Euro area. - World output is expected to increase by 5.9% in 2021, despite increasinginflationarypressuresandastruggletomeetdemand. Read more on page 6 PRIVATE EQUITY - de vous à moi La rubrique mensuelle du Private Equity Par Laurent Capolaghi & Salman Muhammad Farooqui EY Luxembourg Lire en page xx i n page 26 See also page 4 Détailenpage40

RkJQdWJsaXNoZXIy Nzk5MDI=