AGEFI Luxembourg - Mai 2020 - édition gratuite

PRIX DU NUMÉRO : EUR 4,50 MAI 2020 Le Journal Financier de Luxembourg NUMERO 05/345 ISSN1561-8366 Sommaire t Economie / Banques Le jugement de la discorde (Philippe LEDENT, ING) p.4 Crise Covid-19 : quel impact sur l’activité au Luxembourg ? (STATEC) p.4 Le monde après la pandémie (CélineBOULENGER,DegroofPetercam) p.8 t Fonds d’investissement Après la chutehistoriquedesmarchés actions, le rebond a été tout aussi spectaculaire (GuyWAGNER, BLI) p.18 Quelle sera l’ampleur de la récession causée par le Covid-19 ? (Vincent JUVYNS, J.P. MorganAM) p.19 UnerepriseenVdel’économiedeplusenplus improbable (KeithWADE, Schroders) p.22 t Droit / Emploi Report des congés payés : droits, conditions et limites (LorraineCHERY, EloïseHULLAR, CASTEGNARO) p.26 LuxSE launchesLGXAcademy p.27 t Télécoms / Informatique Le droit à l’oubli : Nouveau défi (Michael HOFMANN,Alejandrodel RIO, EY) p.33 Covid-19 versus CFO-2.0 (Alex DOSSCHE, Sage, Dominique GALLOY, Sigma Conso, ReginaldNOBELS, EMAsphere) p.37 Sommaire détaillé en page 2 www.valuepartner s.lu LeJournalFinancierdeLuxembourg By Romain TIFFON (picture) and Samantha SCHMITZ, ATOZ Tax Advisers * S ince the very beginning of the Covid-19 crisis, the Luxembourg Government has showed its willingness to guarantee the continuity of the Luxembourg economy by intro- ducing several measures aimed to support Luxembourg compa- nies and individuals during this challenging period. On 17 March 2020, as part of the implementa- tion of these measures, the Luxembourg tax authori- ties made several posi- tive announcements for Luxembourg taxpayers. These announcements were followed a few weeks later by a draft law addressing among others the extension of deadlines in tax, financial and budgetary matters and which was passed by the Luxem- bourg Parliament on 7 May 2020. Finally, the Luxembourg Government, anticipat- ing potential negative tax implications for cross- border workers who have to work from home due to the lockdown, reached an agree- ment with Belgium, France and Ger- many in this respect. Quarterly advances cancelled and payment of taxes postponed upon request On 17 March 2020, the Luxem- bourg tax authorities announced that Luxembourg individual and corporate taxpayers who are experi- encing liquidity problems due to Covid-19 and have business income, income from agriculture and forestry or income from independent professional services may request: - a cancellation of the quarterly advances of (corporate) in- come tax and municipal business tax in relation to the 1st and 2nd quarters of 2020. However, it is not possible to cancel the net wealth tax advances. The form to be used for the request is available here: https://impotsdirects.public.lu/dam-assets/ fr/formulaires/covid/annulationavances.pdf - an extension of 4 months of the deadline for the payment of (corporate) income tax, municipal business tax and net wealth tax. This extension is only possible for taxes with a due date as from 1 March 2020, meaning that an extension is not pos- sible if the due date was 29 February 2020 or ear- lier. The form to be used for the request is avail- able here: https://impotsdirects.public.lu/dam- assets/fr/formulaires/covid/delaipaiement.pdf . Continued on page 3 Covid-19 crisis: Luxembourg introduces new tax measures Par Roland GILLET, Professeur d’économie financière à la Sorbonne (Université Paris 1) ainsi qu’à l’Université Libre de Bruxelles (Solvay) et expert reconnu au niveau international Que peut-il se passer lors du déconfinement et après ? L ’arbitrage entre la santé, le social et l’économique sera la clé du succès ou de l’insuccès et se traduira par un coût certain pour le bud- get des États, déjà sou- mis à pression avant la pandémie. Depuis 2008, le quantita- tive easing des banques centrales a été large- ment utilisé de par le monde, aux États-Unis, au Japon et en Europe. Mario Draghi avait déjà ainsi bien pris les devants afin de renforcer la solidité de la zone euro par son : Whatever it takes . Ceci a permis de garder la confiance des investisseurs et d’éviter les erreurs du passé qui ont accentué des crises majeures. Aujourd’hui, la politique monétaire doit avant tout assurer la liquidité. Mais ce n’est pas dans ses attributions d’assurer en plus la solvabilité du système. Les banques traditionnelles qui sont le relais de la Banque centrale européenne (BCE), prêteur de dernier ressort, sont certes plus solides avec le plus souvent de meilleurs ratios de solvabilité et une meilleure compliance que lors de la crise financière de 2008. On leur demande avant tout également d’assurer la liqui- dité des entreprises, à tout le moins celles qui étaient pérennes avant la pandémie. Pour ce qui est à présent de la solva- bilité des États, Christine La- garde a tout d’abord indiqué que sa mission n’était pas de gérer le différentiel de taux entre l’Allemagne et l’Italie. Cette précision par la BCE a néanmoins entraîné une aug- mentation du spread entre les taux des obligations alle- mandes et italiennes. Par la suite, afin de calmer les marchés, la BCE a dû se résoudre à mettre fin au verrou des 30%, c’est-à-dire qu’elle peut maintenant acheter plus de 30% de la dette d’un État et, suite à cette décision, les spreads se sont à nouveau réduits. Dans le contexte actuel, il ne faut assurément pas confondre ce qu’on peut envisager de manière exceptionnelle dans des pays en voie de dévelop- pement par rapport à ce qui est envisageable dans des pays parmi les plus développés. Cer- tains ont encore évoqué récemment qu’il fallait effacer une partie de la dette des pays en voie de développement, ce qui a déjà été fait plusieurs fois par le passé pour certains de ces pays. Mais il faut également voir l’origine et le coût de ces renoncements. Suite en page 2 Assurer la liquidité, permettre aux entreprises viables de le rester... www.agefi.lu 41, Zone Industrielle, L-8287 Kehlen - Tel: +352 305757 1 - Fax: +352 24611564 - Email: agefi@agefi.lu (Lire la suite en page 10) www.pwc.lu +25-22 -1 Contexte exceptionnel : un baromètre tiraillé entre optimistes et pessimistes Le Baromètre Mensuel PwC (Indicateur de Confiance Economique) en collaboration avec AGEFI Luxembourg Private Equity − de vous à moi La rubrique mensuelle Par Laurent Capolaghi &Marie-LaureMounguia, EYLuxembourg du Private Equity Lire en page 17 " ! -(+%%& 9 : 25%des recettes publicitaires récoltées dans cette édition sont reversés auCentreHospitalier de Luxembourg (CHL) pour la lutte contre le coronavirus. Nous remercions tous les annonceurs (voir en p. 3) Lire article en page 21 Private Equity - Real Estate Luxembourg, Belgium, Switzerland, Hong-Kong, Monaco, Dubaï Lire article en page 36 REGULATORY COMPLIANCE SENTINEL www.deloitte.lu DétailenpageXX Détail en page 9 ww w.deloitte .lu

RkJQdWJsaXNoZXIy Nzk5MDI=