AGEFI Luxembourg - octobre 2021

Par Arnd HEßELER (portrait), Joël THEISEN et Fränk HAMELIUS, zeb consulting* A lors que de nombreuses études sur le secteur bancaire commencent par une énumération des défis actuels, très peu traitent l’évo- lution réelle des volumes du marché et des marges des pro- duits bancaires. C’est pourquoi, dans notre dernière étude, nous avons analysé les pools de revenus du marché luxembourgeois de la banque de détail afin d’en tirer un aperçu des opportunités ac- tuelles ainsi que des mesures d’ajustement possibles pour les banques de détail. À cette fin, nous avons développé un modèle axé sur les volumes et les marges du marché des principaux produits de la banque de détail entre 2010 et aujourd’hui, y compris leur évolution estimée jusqu’en 2025. Les résultats de ce modèle nous permettent de tirer diverses conclusions sur la pertinence du modèle d’affaires actuel des banques de détail luxembourgeoises et aident à comprendre les dy- namiques actuelles et futures du marché. Méthodologie et champ d’application L'enquête sur les pools de revenus de la banque de détail au Luxembourg fait partie d'une étude plus large couvrant les onze plus grandes économies euro- péennes en termes de PIB. Globalement, l'accent est mis sur quatre groupes de produits pertinents pour un ménage moyen : les services bancaires courants, les produits d'épargne et d'investissement, les prêts à la consommation et finalement les prêts hypothécaires. Les services bancaires courants com- prennent les dépôts à vue, les cartes de débit et de crédit, les comptes courants et les prêts en cas de décou- vert. Les produits d'épargne et d'investissement concer- nent les dépôts à échéance, les comptes d’épargne ainsi que les services d’investissement. Pour définir les pools de revenus de ces quatre groupes de produits, notre modèle estime le vo- lume total du marché et les frais ou marges res- pectifs pour chaque produit. Les futurs pools de revenus sont estimés sur la base de diverses hy- pothèses concernant l'évolution des volumes et des marges dumarché. Notre analyse se fonde sur de nombreuses sources publiques telles que la Banque centrale européenne (BCE), Eurostat, Sta- tec, Banque centrale du Luxembourg (BCL), le mi- nistère du Logement, ainsi que sur les données internes de zeb concernant des benchmarks du marché, l'expérience de projets et des avis d'ex- perts. Dans une étape ultérieure, nous utilisons di- verses données socio-démographiques dumarché (par exemple, le pouvoir d'achat, le taux de chô- mage, les prix relatifs de l'immobilier et les taux de croissance) pour ventiler les pools de revenus au niveau de la commune. Suite en page 4 PRIX DU NUMÉRO : EUR 4,50 Le Journal Financier de Luxembourg NUMERO 09/360 ISSN1561-8366 i ! " # $%% & Sommaire t Economie / Banques Inflation : vers l’appauvrissement de la classe moyenne ? (Prof. Dr. Bruno COLMANT) p.5 Un potentiel surestimé ? (Philippe LEDENT, ING) p.6 «Un budget pour continuer le chemin de sortie de crise» (Pierre GRAMEGNA, ministère des Finances) p.7 t Immobilier / Finance Investir dans l’immobilier : entre diversification stratégique de votre portefeuille et héritage d’un patrimoine familial (JuhoHILTUNEN, Havilland) p.19 Investisseurs : les clés pour une stratégie im- mobilière à l’épreuve de la crise (David SYENAVE, EY) p.20 t Fonds d’investissement Fonds de fonds en Private Equity : vers des changements structurels profonds ? (Laurent CAPOLAGHI, Priscilia VALTAER, EY) p.22 Luxembourg fund industry continues to thrive (ALFIGlobalDistributionConference2021) p.26 Premiers signes d’une modération de la crois- sance économique mondiale (Guy WAGNER, BLI, BanquedeLuxembourg Investments) p.27 t Emploi / Droit La moitié des salariés insatisfaits de leur rému- nération au Luxembourg (étude Hays) p.37 Y a-t-il encore une place pour l’industrie au Luxembourg ? (MichèleDETAILLE, Présidente de la FEDILà la tribune d’Ecofin Club) p.37 t Informatique financière Use of DataAnalytics andArtificial Intelligence 2021 (PwC survey) p.44 Luxembourg Internet Days 2021 p.44 Sommaire détaillé en page 2 Le JournalFinancierdeLuxembourg www.agefi.lu 41, Zone Industrielle, L-8287 Kehlen - Tel: +352 305757 1 - Fax: +352 24611564 - Email: agefi@agefi.lu Pool de revenus de la banque de détail : revirement sur le marché luxembourgeois Par Pascal MARTINO, Banking Leader chez Deloitte Luxembourg E n octobre 2011, Deloitte lançait la première édition de sa conférence Horizon avec une ambition clairement affichée : défricher les ten- dances, devancer les change- ments et préparer l’avenir de la Place en se projetant vers 2020. 10 ans après, le succès est tou- jours au rendez-vous et le regard est plus que ja- mais tourné vers l’avenir. Année après année, Ho- rizon s’est muée en un rendez-vous incontour- nable pour les CxOs de la Place et confirme sa position d’événement majeur pour les professionnels de l’industrie des services financiers. Entre présentiel et virtuel, le format s’est adapté pour attirer un public plus large et global mais toujours aussi pointu. En témoignent les 60 clients de premier plan pré- sents au sein de l’auditorium du siège de De- loitte à la Cloche d’Or et les plus de 250 qui ont suivi la conférence en ligne. Pour Horizon, la re- cette est simple mais redoutable : donner à pen- ser et anticiper, à travers les interventions de speakers de haut-vol, les sujets qui agi- teront la Place dans les décennies à venir. Les thèmes abordés lors de cette dixième édition laissent peu de doute quant à l’intention renouvelée de questionner l’avenir. Le discours d’introduction délivré par John Psaila, CEO et Managing Partner de Deloitte Luxembourg a d’emblée mis en relief l’importance de se saisir des enjeux de durabilité et souligner la place fondamentale que devra dès à présent oc- cuper le concept de résilience, l’un des garants selon lui de la future pérennité de l’ensemble des acteurs écono- miques et clef de voûte de sociétés agiles et durables. C’est en inté- grant ce concept au sein même des structures organisation- nelles que les individus et les entreprises seront à mêmes de faire face aux probables bou- leversements futurs et aux crises qui pourraient frapper. Et les transformations à venir sont nombreuses, comme souligné par Bruno Colmant, ex-CEO de Degroof Petercam, dont l’intervention sur la thématique « Future of Money» , a laissé entrevoir les possibles consé- quences que ne manqueront pas d’apporter les processus de digitalisation des monnaies tant pour les banques centrales que pour l’ensemble des acteurs du secteur et des populations. Des populations qui devront demeurer au centre de l’approche client proposée par l’industrie des services financiers afin de rester pertinentes face à la montée en puissance de services alternatifs et digitalisés, tel que souligné par la speaker de renommée internationale Nancy Rademaker de Nexxworks, cabinet spécialisé dans l’activation de l’innovation au sein des entreprises. Symbole de la place croissante que la conférence Horizon souhaite donner aux nouvelles généra- tions, la venue d’Avanti et Leo Sharma, de l’as- sociation Workshop4Me, a permis de mettre en lumière les forts enjeux et connexions existants entre innovation, technologie et durabilité. Des sujets qui font écho à l’un des moments phares de cette conférence, la présentation du rapport « The future of the financial service industry in Luxembourg », fruit d’une collaboration étroite de près de 9 mois entre Luxembourg for Finance, représenté par son CEO Nicolas Mackel, et les équipes de Deloitte. Suite en page 2 Conférence Horizon 2021 Résilience, durabilité et vision 2030 OCTOBRE 2021 www.valuepartner s.lu PRIVATE EQUITY - de vous à moi La rubrique mensuelle du Private Equity Par Laurent Capolaghi & Priscilia Valtaer EY Luxembourg Lire en page xx 9HRLFQB*idgaab+[L\A REGULATORY COMPLIANCE SENTINEL www.deloitte .lu DétailenpageXX Détail en page 15 www.deloitte.lu i 22 High sentiment but risks lie ahead The Monthly PwC Barometer Economic Confidence indicator in collaboration with AGEFI Luxembourg www.pwc.lu Key Takeaways: - The PwC Business Barometer recorded a five-point decline during the past month, reaching 50 as of end-September. - Luxembourg businesses remain confident of the coming weeks, but some headwinds (supply shortages, inflation, Evergrande…) are starting to decelerate economic growth. - High input costs and supply chain shortages present bar- riers to manufacturing output growth. - Stock market uncertainty is becoming more pronounced, with inflation, FED policies and the Evergrande turmoil acting as catalysts for the coming weeks. Read more on page 6 Private Equity - Real Estate Luxembourg, Belgium, Switzerland, Hong-Kong, Monaco, Dubaï

RkJQdWJsaXNoZXIy Nzk5MDI=