Recherche
S'identifier

Mensuel de juin 2021 - Fonds / ESG

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


Les petites capitalisations européennes et les arguments en faveur des entreprises dirigées par leur fondateur
Par Tzoulianna LEVENTI, Investment Analyst, Aberdeen Standard Investments   «La peur fait le loup plus grand qu’il n’est».   Pendant des années, certains investisseurs et de nombreux membres des cercles de gouvernance ont rejeté les entreprises dirigées par un fondateur. En ce qui concerne les références ESG (environnementales, sociales et de gouvernance), les agences de notation tierces ont tendance à adopter une approche plus générale lorsqu’un fondateur est à la barre. En conséquence, les notes ESG sont souvent faibles. Dans certains cas, cela est compréhensible.   Les entreprises dirigées par un fondateur peuvent être sensibles au risque lié à l’homme clé, au biais de confiance, à une adaptabilité...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.
Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.

This page is only accessible to paying subscribers.
Please identify yourself if you have subscribed to the consultation of our archives.
We invite you to take out a subscription, or to contact us.