Recherche
S'identifier

Mensuel de juin 2020 - Economie

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


Au jeu de yoyo pétrolier, qui gagne et qui perd ?
OPINION - Par Stéphanie HENG, politologue, experte en communication et Alban de La SOUDIÈRE, polytechnicien, fonctionnaire international   Petit rappel d’économie : tout ce qui est rare est cher, tout ce qui est abondant est bon marché.   Si la réalité est souvent moins simpliste, le yoyo des cours du pétrole reste tout de même une bonne illustration ces jours-ci : la demande a tellement chuté avec le Covid-19 que les stocks se sont accumulés au point de rendre certains cours temporairement négatifs pour le West Texas Intermediate (WTI). A l’approche de l’échéance mensuelle du marché à terme et en raison de la saturation des moyens de stockage, il devenait trop cher de conserver son pétrole.   Cette anecdote a fait la une car...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.

Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.