Recherche
S'identifier

Mensuel de juin 2020 - Economie

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


La crise du coronavirus n'a pas dit son dernier mot (Reuters)
La réaction positive des marchés aux récentes bonnes nouvelles sur les fronts économique et sanitaire ne doit pas masquer le fait que la crise du coronavirus aura des effets de long terme difficiles à prédire mais qui seront certainement considérables, dit-on chez Barclays.   Le choc provoqué par la pandémie est à la fois massif, à multiples facettes et non linéaire, écrit Marvin Barth, de l’équipe de recherche sur l’obligataire, les changes et les matières premières de la banque britannique, dans une note publiée mardi 9 juin. “Ces trois caractéristiques peuvent se combiner de manière à rendre totalement incertaines les perspectives économiques et politiques, alors même que l’incertitude entourant la pandémie proprement dite recule”, argumente l’analyste...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.

Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.