Recherche
S'identifier

Mensuel de juin 2013 - Economie/Consultance

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


Quelle chimie économique
Par Dr. Bruno Colmant, Professeur à la Luxembourg School of Finance, Membre de l’Académie Royale de Belgique   Au fur et à mesure que nos économies discernent les effets de la crise économique, c’est un scénario de stagflation (c’est-à-dire de stagnation de la demande intérieure et d’inflation) et de répression financière qui semble se dessiner à terme, couplé à une hétérogénéité croissante entre les pays de la zone euro. En temps normaux, il est possible d’échapper à la stagflation par une politique de déficit public. Malheureusement, ce n’est plus possible: jamais, sauf en période de guerre totale, la dette des pays développés n’a été aussi élevée. Ce n’est pas la crise bancaire qui fait exploser les dettes publiques, mais bien les déficits courants des Etats, eux...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.
Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.

This page is only accessible to paying subscribers.
Please identify yourself if you have subscribed to the consultation of our archives.
We invite you to take out a subscription, or to contact us.