Recherche
S'identifier

Mensuel de juin 2010 - Economie / Conseil

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


Le plus dur de la crise est peut-être encore à venir
Il a fallu 5.000 milliards de dollars et une coalition sans précédent des pays du G20 pour redresser l'économie après la faillite de Lehman Brothers en 2008. Avec les problèmes de dette souveraine de la zone euro, s'ouvre une nouvelle phase de la crise qui pourrait s'avérer encore plus difficile à régler. Pour enrayer la panique qui s'est emparée des marchés financiers il y a près de deux ans, les gouvernements ont transféré une quantité gigantesque de dette privée sur les comptes publics. Aujourd'hui, la dette de ces Etats inquiète les investisseurs et aucune échappatoire n'est cette fois envisageable. La réponse maladroite des Européens à la crise de la dette grecque a montré les difficultés économiques et politiques qui attendent les pays endettés et ceux qui les...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.
Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.

This page is only accessible to paying subscribers.
Please identify yourself if you have subscribed to the consultation of our archives.
We invite you to take out a subscription, or to contact us.