Recherche
S'identifier

Mensuel de juin 2010 - Economie / Conseil

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


Responsabilité des administrateurs et cotation boursière
Etre abstrait par nature, l’entreprise a, dans la plupart des pays, une durée de vie juridique infinie. Elle survit normalement à ses actionnaires successifs qui la régénèrent périodiquement par des apports en capital ou des renonciations aux dividendes. Mais l’entreprise existe d’abord parce qu’elle permet de dissocier la prise de risque collective du patrimoine individuel de ses propriétaires. De plus, la bourse permet de fragmenter les avoirs et les risques des propriétaires. Cette dissémination des risques fonde les marchés financiers. Leur l’existence est perpétuée par la circulation du capital et la mutualisation des risques. A ce niveau, il existe une distinction fondamentale - et souvent incomprise - entre la philosophie de l’entreprise latine (héritée du Code civil)...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.
Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.

This page is only accessible to paying subscribers.
Please identify yourself if you have subscribed to the consultation of our archives.
We invite you to take out a subscription, or to contact us.