Recherche
S'identifier

Mensuel de juillet 2000 - Chronique fiscale

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


Le régime fiscal des revenus mobiliers étrangers perçus par un résident français: le Paradis (Fiscal), c’est ”les autres”
par François Guilloteau et Jacques-Laurent Ben Tolila, Deloitte & Touche * Depuis de nombreuses années l’administration fiscale française ne cesse d’étendre son impérialisme, notamment par l’introduction de mesures dites “anti-abus”1. A cet arsenal impressionnant, et parallèlement au dispositif de lutte contre l’évasion fiscale internationale des sociétés institué par l’article 209 B du code général des impôts, l’article 101 de la loi de Finance pour 1999 a donné naissance à un régime similaire pour les personnes physiques. Codifiée à l’article 123 bis du CGI, cette mesure concerne les personnes physiques résidentes fiscales en France, qui détiennent directement ou indirectement 10% des actions, parts, droits financiers ou droits de vote dans une structure établie ou...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.
Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.

This page is only accessible to paying subscribers.
Please identify yourself if you have subscribed to the consultation of our archives.
We invite you to take out a subscription, or to contact us.
Ces entreprises nous font bénéficier de  leur expertise en collaborant avec Agefi Luxembourg.

These companies give us the benefit of their expertise by collaborating with Agefi Luxembourg.
Linklaters
Zeb Consulting
Allen & Overy
SOCIETE GENERALE Securities Services
VP Bank
J. P. Morgan
Pictet Asset Management
NautaDutilh
Paragon
Lamboley Executive Search
Generali Investements LU
MIMCO Capital
Lpea.lu
Loyens & Loeff
Bearingpoint
Sia Partners
Square management
DLA PIPER
Stibbe
Fi&FO
AXA IM Luxembourg
Comarch
Ernst&Young
Mazars.lu
Castegnaro