Recherche
S'identifier

Mensuel de février 1998 - Vie des sociétés

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


Malgré les bénéfices, les petits porteurs d'Artemis réclament toujours d'être "libérés"
Les petits actionnaires de la société Artemis, spécialisée dans le négoce d'oeuvres d'art et d'antiquités, aimeraient bien quitter le navire, comme l'a fait l'année dernière Albert Frère et sa "bande". Ces petits porteurs déclarent "en avoir assez d'être pris pour les dindons de la farce" et demandent que les principaux actionnaires leur fassent un offre publique d'achat. C'est, en substance, ce qui est ressorti de l'assemblée générale du 23 janvier qui fut des plus animées. Après une longue traversée du tunnel, Artemis a renoué avec les bénéfices. Timothy Bathurst, le nouveau président de la société qui a pris le relais au mois de janvier 1997, au Prince de Ligne, s'est pourtant bien gardé, lors de l'assemblée du 23 janvier, de crier victoire: "les résultats sont en amélioration, le...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.
Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.

This page is only accessible to paying subscribers.
Please identify yourself if you have subscribed to the consultation of our archives.
We invite you to take out a subscription, or to contact us.