Recherche
S'identifier

Mensuel de février 1998 - La Place

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


Réviseurs d'entreprises: "décriminaliser le faux et le faux bilan"
L'Institut des Réviseurs d'Entreprises (IRE) réclame l'amendement du projet de loi sur le blanchiment qui oblige, dans sa formulation actuelle, les réviseurs à déclarer au Procureur d'Etat "tout soupçon" de faux, de faux bilan ou d'usage de faux ou d'usage de faux bilan dont ils auraient eu connaissance sur le territoire grand-ducal. Une obligation de déclaration qui conférerait au Parquet un rôle similaire à celui de l'IML. "Le Parquet n'est absolument pas outillé pour assumer un tel rôle de contrôle des groupes d'entreprises internationaux" explique l'IRE pour qui le projet de loi "créerait pour le Procureur de Luxembourg, et par là pour l'Etat, l'obligation de mettre en place un système de contrôle des entreprises soumises à révision, sans qu'il y ait la moindre démarche communautaire...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.
Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.

This page is only accessible to paying subscribers.
Please identify yourself if you have subscribed to the consultation of our archives.
We invite you to take out a subscription, or to contact us.