Recherche
S'identifier

Mensuel de décembre 2019 - Droit / Emploi

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


L’actualité du droit du travail : Boire ou travailler, un choix doit être fait
Que ce soit à un «after work» sur le lieu de travail, à un déjeuner professionnel ou lors de festivités organisées par l’entreprise, le salarié peut être amené à boire un «petit» verre d’alcool dans le cadre du travail. Il arrive cependant dans certains cas que l’alcoolémie soit un réel problème pour le salarié et que ce dernier se présente en état d’ivresse à son travail.   La Cour d’appel(1) a été récemment confrontée à une situation d’un salarié en état d’ébriété sur le lieu de travail, ce qui lui a permis de rappeler dans quelles conditions un tel état d’ivresse peut justifier un licenciement (1). Cet arrêt est l’occasion de rappeler quelles mesures préventives l’employeur peut mettre en place pour éviter ce genre de situation, et quels moyens sont à sa disposition...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.

Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.