Recherche
S'identifier
lundi 26 juin 2017
Tous les titres

 

Fax du lundi 26 juin 2017 - Tous les titres

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>

 

L’euro et le dollar : leurs évolutions ne dépendent pas des taux d’intérêt. Alors comment les expliquer ?

Par Anjulie Rusius, Fund Manager Assistant chez MG   Malgré les relèvements de taux directeurs américains intervenus en décembre, mars et la semaine dernière, le dollar s’est déprécié pour retourner à ses niveaux de pré-élections. Toute la prime du dollar liée à la «Trumpflation» a ainsi disparu. Alors que jouer l’effet Trump via le dollar semble désormais une stratégie en bout de course, l’euro s’est de son côté apprécié.   L’optimisme entourant le retour de la croissance en zone euro a progressé, atteignant son sommet à l’occasion de la réunion de la BCE en début de ce mois : la parité EUR/USD a alors touché un plus haut en 8 mois à 1,13, et ce malgré les déclarations résolument accommodantes de Mario Draghi (de nombreux observateurs...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.
Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.

This page is only accessible to paying subscribers.
Please identify yourself if you have subscribed to the consultation of our archives.
We invite you to take out a subscription, or to contact us.