Recherche
S'identifier
lundi 20 août 2018
Tous les titres

 

Fax du lundi 20 août 2018 - Tous les titres

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>

 

La fin de l'assouplissement quantitatif et la hausse des taux d'intérêt n'auront pas forcément un effet néfaste sur les obligations d'entreprises en euros (Schroders)

Bon nombre d'investisseurs craignent que la fin de l'assouplissement quantitatif prévu dans le courant de l'année n'ait des répercussions négatives sur les valeurs à revenu fixe. De l'avis général, les rendements obligataires pâtiront de l'effet conjugué de la fin du rachat d'obligations à grande échelle par la Banque centrale européenne (BCE) et de la hausse des taux d'intérêt. Cependant, Kristjan Mee, analyste chez Schroders, remet cette thèse en question. Selon lui, les investisseurs obligataires pourront encore tabler sur des rendements positifs, sauf si les taux d'intérêt augmentent beaucoup plus vite que prévu.   Kristjan MEE analyse trois scénarios pour le rendement des Bunds allemands. Ces scénarios montrent l'impact des fluctuations des taux d'intérêt sur les...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.
Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.

This page is only accessible to paying subscribers.
Please identify yourself if you have subscribed to the consultation of our archives.
We invite you to take out a subscription, or to contact us.