Recherche
S'identifier
mercredi 6 février 2013
Tous les titres

 

Fax du mercredi 6 février 2013 - Tous les titres

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>

 

Profits décevants: les marchés s’envolent

Par Jacques Chahine, J.Chahine Capital   Il ne faut pas chercher du côté des profits des sociétés la cause de l’emballement des marchés en 2012 et en ce début de 2013. Les banques centrales du monde entier ont inondé les marchés de liquidités qui ont mené les rendements à taux fixes proches de zéro. Du coup, les rendements réels, c'est-à-dire corrigés de l’inflation sont négatifs. Après le refuge absolu dans la sécurité en début de 2012 face aux dangers de la zone Euro, les investisseurs ont été forcés de prendre de plus en plus de risque pour préserver leur capital. On est ainsi passé des emprunts d’état AAA, aux obligations corporate première qualité, puis deuxième choix et enfin les high yield. Plus le risque était élevé, plus les rendements ont été meilleurs...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.
Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.

This page is only accessible to paying subscribers.
Please identify yourself if you have subscribed to the consultation of our archives.
We invite you to take out a subscription, or to contact us.